La place des habitants dans la vie culturelle et artistique

Description :

Avec les « rendez-vous de la culture » la ville de Saint-Nazaire a souhaité mettre les habitants au cœur de sa réflexion. Les questions de cet atelier porteront sur vos attentes, vos pratiques et sur votre engagement ou la façon dont vous avez envie de vous engager dans la vie culturelle.

 

Les questions qui se posent aujourd’hui sans pour autant être exhaustives :

Selon vous :

  • En quoi l’offre culturelle répond ou non à vos attentes ?
  • Pourquoi les jeunes ne semblent pas toujours se retrouver dans cette offre ?
  • Quelle place donner aux nouvelles pratiques culturelles (numérique, nomadisme, pratique autodidacte et en communautés, etc.) ?
  • Quelles difficultés rencontrez-vous dans l’accès à l’offre culturelle ?
  • Quelle place souhaiteriez-vous prendre dans la vie culturelle locale ?

Les prochains temps de concertation :

  • Mardi 24 janvier 2017 à 19h à la maison de quartier d’Avalix
  • Mercredi 25 janvier 2017 à 19h à la médiathèque Etienne de Caux

2 réflexions sur “La place des habitants dans la vie culturelle et artistique

  1. Chauchat dit :

    concernant la place de l’habitant dans l’art et la culture, elle est fondamentale, primordial à tous les âges….La culture et l’art nous permet d’avoir confiance en soi, aux autres ; d’être réceptif et actif dans des domaines variés, car tout est ART et CULTURE….Je pense qu’il faut dés le jeune âge (crêches, maternelles, primaires) jusqu’à la fin de notre vie(au travail, maison de retraîte…)un enseignement du bien être : séance de réspiration, yoga, méditation pour ainsi chacun se connaisse , se sente bien ancré pour aller vers ce qui nous attire artistiquement et culturellement…..IL n’ya pas assez de professionnels pour encadrer les habitants de Saint-Nazaire : le conservatoire de anse et music est trop petit, trop sélectif, les adultes n’ont pas leur place…..Créer des atelier parents-enfants pour donner une dynamique, également dans les maison de retraîte créer des ateliers entre résidents et leur famille, amis…et j’insiste l’art et la culture est partout:l’art floral, l’art de la cuisine, l’art de la danse etc…..

    – Chauchat

  2. Jérome Joy dit :

    – 1/ offre culturelle / demande
    je suis du même avis partagé lors de l’atelier : tentons de voir et de développer la culture sans avoir à la « consommer »
    remarque : l’habitant, c’est autant un acteur (artiste et autre), un prescripteur (membre de structures), un membre de public(s). Ce sont les habitants qui « font » les œuvres : une œuvre existe car elle est « reçue ».

    – 2/ la place à donner aux pratiques (artistiques) actuelles par l’existence de différents lieux, hors des structures :
    Pour faire lien il faut plusieurs points, ces points peuvent correspondre à des lieux.
    C’est-à-dire :
    pas un seul « lieu » (c’est-à-dire une friche où tout serait assemblé) mais plusieurs lieux identifiés différemment sur des chantiers variés et diversifiés qui ouvrent les interstices et les liens (et non pas les ferment).
    Ces lieux peuvent être temporaires (baux précaires, les bâtiments avant rénovation ou destruction).
    C’est ce que nous défendons avec le « libre-lieu » ateliers, chantiers d’artistes (le Projet Neuf), qui peut être un lieu parmi les autres lieux à initier.
    nota : Ou alors, dans un lieu « immense » (une fabrique intelligente ?), assez grand (trop ambitieux sans doute ? et dont le coût risque d’être prohibitif), pour accueillir les différentes initiatives en préservant les fonctionnements particuliers. Tout rassembler peut aussi freiner ou complexifier.

    – 3/ comment faciliter les dynamiques portées par les habitants qui peuvent s’organiser (ou en concertation avec une ou des structures qui seraient des relais) pour accueillir et proposer des « moments » de création (par ex. les concerts chez l’habitant), d’échelles plus réduites, toute l’année ? Comment les artistes peuvent aider à cela sans avoir à l’organiser ?
    Ceci peut aider à animer une dynamique permanente contribuant à la présence artistique dans la ville (comme une ambiance et comme révélateur d’une diversité culturelle présente et portée par les habitants). En tant qu’artiste je suis pour.

    – Jerome Joy ( joy@thing.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *